Colloque du salon du livre : La société mondiale face au changement climatique

article mise à jour : 25 avril 2015
Ce thème d’une importance mondiale, débattu hier jeudi 23 avril à la faveur de la première journée du salon du livre, a retenu l’attention des participants qui étaient venus nombreux à ce rendez-vous culturel de Conakry et de Labé, ville invitée de cette édition.

Pour cerner les contours de cette thématique dans toute sa profondeur, des experts européens et guinéens, spécialistes du climat et de l’environnement sous la houlette de LEO Dayan, ont, entre autres, échangé avec les participants sur comment protéger l’environnement, pourquoi les climats des pays ne répondent plus aux aspirations et comment ce changement joue-t-il sur le développement socioéconomique, politique et surtout culturel des pays victimes.

Au nombre des intervenants, Monsieur Hugo, spécialiste en climatologie. Celui-ci dira que la question du climat est un domaine multidimensionnel qui accumule tous les aspects de l’Homme. Il signifiera dans son intervention que le changement climatique dont le monde est victime de nos jours est un aspect dépendant même de l’Homme. Car c’est aux hommes, a-t-il indiqué, de faire des approches de solution pour permettre une remise en cause de la tendance fâcheuse contre notre climat.

La rencontre a permis aux uns et autres de comprendre l’état climatique mondial actuel surtout les causes de la dégradation dont sont victimes aujourd’hui dans leur grande majorité les pays d’Afrique.

Présent à cette rencontre, Mamadi Fatoumata Cissé, président de ‘’l’ONG Sauvons l’environnement guinéen’’, a confié ceci : « Ce conclave m’a permis de comprendre qu’il faut que les pays les plus industrialisés, donc riches, aident l’Afrique à investir dans les énergies renouvelables, la lutte contre l’érosion des sols, à soutenir la paysannerie pour une autonomisation des populations. Les pays développés doivent respecter leurs engagements pris en 2009 à Copenhague devant mobiliser près de 100 milliards de dollars US par an pour aider ces pays… »

Prenant la parole à l’entame de ce colloque, le Directeur général de l’Harmattan Guinée, Président de l’ONG Guinée Culture, Sansy Kaba Diakité a remercié les uns et les autres pour la volonté et l’intérêt que chacun accorde aujourd’hui à la question du Livre en Guinée. Notamment, des experts venus d’ailleurs. « Je dis merci à ces nombreux experts malgré la présence du virus Ebola et la crispation politique que la Guinée traverse en ces moment », s’est réjoui le patron de l’Harmattan Guinée, Sanssy Kaba Diakité.

Retenons que le réchauffement climatique est un phénomène d’augmentation de la température moyenne des océans et de l’atmosphère terrestre, mesuré à l’échelle mondiale sur plusieurs décennies, et qui traduit une augmentation de la quantité de chaleur de la surface terrestre. Dans son acception commune, ce terme est appliqué à une tendance au réchauffement global observé depuis le début du XXe siècle.

AJDD-Guinée

Une image au hasard ...