Compagnie artistique ’’Uni Art et Culture’’ : Lamine Diabaté annonce de belles perspectives pour 2016

article mise à jour : 22 juillet 2015
Directeur de la compagnie artistique Uni Art et Culture, le comédien et metteur en scène Lamine Diabaté est passionné de livres. Il découvre lors de ses lectures pérégrines ’’le mariage par colis’’ de l’écrivaine Binta Ann et en tombe follement amoureux. Lamine décide de concert avec l’écrivaine, de faire une adaptation de l’œuvre au théâtre. Avec minutie, il travaille sur des ingrédients et des séquences de la future pièce théâtrale ainsi que sur des surprises artistiques à venir du célèbre chanteur Sékouba Kandia Kouyaté. Que du bonheur en perspectives dans les projets de Lamine Diabaté pour 2016.

Guinée-culture : Pourquoi faire une adaptation sur ’’le mariage par colis’’ et pas une autre œuvre ?


Lamine Diabaté : Je dois avouer que le titre lui-même en dit long. Ma curiosité m’a amené là où j’en suis. Lorsque j’ai appris que l’écrivaine Binta Ann a sorti un livre aux éditions Harmattan sur le mariage par colis, l’idée m’a tout de suite traversé l’esprit car j’ai trouvé le livre intéressant de par son titre même qui exprime l’actualité. Ce thème est le bienvenu. C’est à mon sens un sujet de société. Le comédien et acteur de scène que je suis, a trouvé à la fois utile et judicieux si je puis dire, d’adapter cela au théâtre. La chose est donc tombée à pic.

Guinée-culture : Ca va être la deuxième création théâtrale de la compagnie Uni Art et Culture après la pièce ’’kandia, né pour chanter’’ ?

Lamine Diabaté : Tout à fait. Nous n’avons pas fait une création avec le CCFG depuis cette pièce-là, dès que j’ai vu ’’le mariage par colis’’, j’ai sauté sur l’occasion. Je me prépare actuellement sur l’avancement de l’adaptation au théâtre. Je travaille sur le texte tout en mettant l’accent sur l’idée motrice et en ajoutant des ingrédients à moi sans dénaturer l’œuvre.

Guinée-culture : La présentation est prévue pour quand ?

Lamine Diabaté : Ce sera courant 2016 au CCFG en fonction de la programmation de la direction.

Guinée-culture : Tu bosses aussi sur la sortie du prochain disque musicale de Sékouba Kandia. Peut-on en savoir à ce sujet ?

Lamine Diabaté : Voilà un monsieur formidable avec qui je me plais dans le travail. Je le côtoie depuis un certain temps et j’avoue qu’il est formidable. Je suis en fait son manager et son directeur artistique. En ce moment, nous travaillions ensemble lui et moi d’arrache pieds sur la sortie de son prochain disque qui aura au CCFG courant 2016. Ce sera une première que l’artiste se produise sur scène à l’occasion de la sortie de son nouvel album.

Guinée-culture : Quelle est la date prévue pour la sortie de ce disque ?

Lamine Diabaté : Elle sera connue de tous au moment opportun. Une chose est sûre, c’est que le public aura la chance de voir à la fois le spectacle que je promets beau et se procurer le disque sur place que l’artiste Sékouba Kandia dédicacera.

Guinée-culture : Quel regard portes-tu sur la culture de chez toi ?

Lamine Diabaté : Je dois avouer que la culture en Guinée était mise au second plan. Je formule le souhait cependant qu’avec l’arrivée du nouveau ministre Amirou Conté que je connais très bien pour l’avoir côtoyé, les choses s’améliorent. Maintenant attendons de le voir à l’œuvre.

Guinée-culture : Un mot à l’endroit de tes pairs ?

Lamine Diabaté : Je les salue tous, les comédiens, les artistes, bref le monde de la culture en Guinée car par ces temps d’Ebola, ce n’est pas facile de tenir. A tous, je demande de passer avec foi les difficultés du moment. Tout cela ne sera bientôt je l’espère, qu’un lointain souvenir. Aux amoureux de Uni Art et Culture, tenez vous bien, car ça promet avec la nouvelle création théâtrale. Nous travaillons pour mériter la confiance de tous.

Réalisée par Ausmin