Le Djembé : Un instrument de percussion africain

article mise à jour : 15 juillet 2015
Le djembé est un instrument de percussion africain que l’on joue à mains nues. En plus de son spectre sonore, il se compose d’un fût de bois en forme de calice sur lequel est montée généralement une peau tendue de chèvre ou d’antilope. Selon les spécialistes, la forme évasée du Djembé viendrait de celle du mortier à piler le grain.

En Afrique de l’ouest naît le Djembé dans l’Empire Mandingue. Cet instrument de percussion presque indissociable de la danse africaine auquel les solistes ajoutent des sortes d’oreilles métalliques est une composante d’un ensemble polyrythmique qui ne s’entend que rarement seul.

Avec le temps, le Djembé conquit le monde grâce à de grands ’’djembefola’’ (joueurs de Djembé) des ballets nationaux que sont entre autres Famoudou Konaté, Amadou Kiénou, le très connu Mamady Keita et François Dembélé pour ne citer qu’eux.

Les enseignements nous apprennent qu’une pratique assidue et régulière permet de maîtriser les trois sons principaux qu’émet le Djembé selon l’endroit où l’on frappe l’instrument et la position de la main. Il s’agit du son ’’basse’’ qui est un son grave que donne la partie centrale du Djembé, le son ’’tonique’’ qui est un son plein se situant dans les fréquences médianes et le son ’’claqué’’ qui est le son le plus aigu.

Plus qu’un simple instrument de percussion, le Djembé représente tout un art qui valorise la musique traditionnelle africaine.

Ausmin

Une image au hasard ...