Lilian Thuram à Conakry pour les 72 heures du livre

article mise à jour : 11 avril 2014

Lilian Thuram est né en Guadeloupe en 1972. Il a connu une prestigieuse carrière de footballeur international : champion du monde en 1998, champion d’Europe en 2000, vice-champion du monde en 2006, il a remporté de nombreux autres titres en club.

Jusqu’au 28 octobre 2008, il a détenu le record de sélections en équipe de France, record appar- tenant aujourd’hui à Sandrine Soubeyrand, de l’équipe de France féminine.

Cette star du foot sera à Conakry pour présenter son livre pendant les 72 heures du livre.

En 2008, Lilian Thuram a créé la Fondation Lilian Thuram – Éducation contre le racisme : www.thuram.org/site

Enfant, lorsque l’on me demandait si j’aimais la lecture, je répondais non. Parce que pour moi qui ne lisais que des magazines de BD, la bande dessinée ce n’était pas de la lecture. Les années passant, j’ai compris que la bande dessinée pouvait enrichir nos connaissances et nos imaginaires autant qu’un livre. Lilian Thuram sera à Conakry pour présenter cette œuvre.

Dans ce premier volume, je raconte l’histoire de Solitude et du commandant Louis Delgrès qui, en Guadeloupe en 1802, ont résisté contre les troupes du général Richepanse, envoyées par Bonaparte pour rétablir l’esclavage. Leur devise était : « La résistance à l’oppression est un droit naturel. »

On y trouve aussi le parcours de Joseph Anténor Firmin, scientifique et intellectuel haïtien qui luttait contre l’invention des prétendues races et contre la hiérarchie selon la couleur qui considérait la prétendue « race blanche » comme la plus parfaite.

Ces histoires sont insérées dans le récit de mon enfance qui commence en Guadeloupe. Je reviens plus particulièrement sur l’histoire de ma première étoile, ma maman Mariana. En racontant son histoire, je veux rendre hommage à tous les parents. Je voudrais que les enfants puissent ouvrir les yeux et qu’ils comprennent que souvent les personnes les plus courageuses, ce sont leur papa, leur maman qui, jour après jour, souvent dans le silence, dans les non-dits, tentent de surmonter toutes les complexités de la vie pour le bonheur de leurs enfants. Je voudrais inciter les parents à dépasser leur pudeur pour qu’ils puissent raconter leur histoire de vie à leurs enfants, car cela les rendra beaucoup plus forts pour affronter l’avenir…

Dans ce livre, vous rencontrerez Neddo, une figure de la cosmogonie peule. Neddo est l’homme primordial, celui qui a le don de l’esprit et de la parole : il est chargé de veiller au maintien de l’harmonie universelle. Neddo transmet à sa descendance la somme de ses connaissances. Il représente pour moi les femmes et les hommes que nous rencontrons tout au long de notre vie et qui nous aident à devenir ce que nous sommes. »

Une image au hasard ...