Salon du livre de Conakry : Des jeunes lycéens à l’école du climat

article mise à jour : 29 avril 2015
A l’occasion de la 7ème édition des 72 heures du livre qui a été lancé ce jeudi 23 mars, l’Harmattan Guinée a organisé un atelier de formation à l’intention des jeunes lycéens de Conakry sur le thème : ‘’Pacte mondial des jeunes lycéens pour le climat’’. Monsieur Moustapha Naité, ministre guinéen de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes a officiellement lancé cet atelier de formation. Celui-ci est organisé en prélude au ‘’COP21’’ qui se tiendra en décembre prochain à Paris.

Selon le formateur, M. Hugo Dayan, le ‘’Pacte mondial des jeunes
lycéens pour le climat’’ est un programme qui vise à donner la parole
aux jeunes, les sensibiliser sur les enjeux climatiques. « C’est important parce que c’est un programme international où plusieurs pays sont intégrés dans ce projet dont l’objectif est d’engager des discussions et partager des expériences entre tous ces pays et tous ces jeunes lycéens qui ont leurs mots à dire sur la question climatique parce que c’est leur avenir qui est en jeu », a expliqué M. Hugo Mayan.

Agréablement surpris par l’intérêt manifesté par les jeunes vis-à-vis de cette thématique, le formateur a indiqué ceci : ‘’Ils sont très bien dans le sens où ils sont dynamiques et très touchés par la question. Et d’ajouter : ‘’J’ai même dès fois du mal à parler parce qu’ils participent beaucoup au débat’’.

Quant au ministre Moustapha Naité, il s’est tout d’abord réjoui de la forte mobilisation des jeunes à cet atelier de formation avant de
dégager son importance pour la Guinée.

‘’C’est un privilège pour la Guinée d’organiser une telle consultation à seulement quelques mois de la conférence mondiale sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre 2015. Etre pour le climat, c’est être pour la transition énergétique et les énergies renouvelables, être pour la réduction des gaz à effet de serre, être pour le climat c’est être pour une vision durable du modèle de développement. Etre pour le climat c’est être contre le gaspillage et la surconsommation, contre les pratiques environnementales dévastatrices et contre l’extraversion abusive. Etre pour le climat c’est enfin collaborer individuellement, adopter un comportement éco-citoyen, vulgariser les messages, faire même du sort de la planète un métier comme il en existe », a-t-il martelé.

Il faut cependant noter qu’à la suite de cet atelier de formation, il sera procédé à une sélection des jeunes lycéens devant participer au ‘’Pacte mondiale des jeunes lycéens à Toulouse avec les partenaires voire à Paris dans le cadre du COP21 qui se tiendra en décembre prochain.

AJDD-Guinée

Une image au hasard ...